Internet: l'Europe ne sait pas


La politique européenne liée au développement de la société de l'information a manqué d'un modèle de référence qui lui permette d'avancer avec sa propre dynamique. L'UE a finalement approuvé le brevet controversé du logiciel.

Les ministres de l'Industrie des vingt-cinq pays de l'Union européenne (UE) ont ratifié hier l'accord politique conclu en 2004 sur la directive sur les brevets logiciels, défendu par des entreprises comme Microsoft et rejeté par les associations d'utilisateurs de logiciels libres.

L'Espagne, seul pays à avoir voté contre

L'Espagne a été le seul pays à voter contre et l'Autriche, l'Italie et la Belgique se sont abstenues. Certains pays (parmi eux la Hollande et le Portugal). Il faut rappeler que cette décision intervient après que le Parlement européen a demandé le retrait de la directive pour se mettre d'accord sur un autre texte.

Un autre exemple de l'absence d'une politique caractérisée par ses limites et son manque de vision.

  • Protection des données et droits de propriété industrielle


Vidéo: Cest pas sorcier -Géologie de la France - Partie 1 Les sorciers font parler les cailloux


Article Précédent

Routes du Parador

Article Suivant

Cadeaux de Noël et cadeaux de Noël