Les enfants sont plus vulnérables à l'exposition aux nanomatériaux


Une étude de recherche a rapporté que le niveau d'exposition aux nanoparticules de dioxyde de titane chez les enfants peut être beaucoup plus élevé que chez les adultes, car les enfants consomment de plus grandes quantités de bonbons contenant ces nanoparticules.

L'étude de Paul Westerhoff et de ses collègues fournit les premières informations complètes sur les quantités de nanoparticules de dioxyde de titane présentes dans une grande variété de produits de consommation, des cosmétiques aux colorants alimentaires. Les résultats de l'étude ont été publiés dans Environmental Science & Technology, une revue de l'American Chemical Society.

L'équipe a constaté que les enfants consomment plus de dioxyde de titane que les adultes, car les sucreries telles que la crème glacée, les guimauves et les bonbons contiennent les niveaux les plus élevés de ces nanoparticules. L'article mentionne les noms des produits testés et leur teneur en dioxyde de titane. Westerhoff suggère que les organismes de réglementation devraient changer leur vision des nanoparticules de dioxyde de titane utilisées dans les processus industriels et des colorants dans certains aliments, car elles sont une source potentielle de risque pour les humains, les animaux et l'environnement.

Source: Azonano



Vidéo: Le bio-sourcé: quand la chimie tend vers lécologie. Robin Pouyet. TEDxReims


Article Précédent

Pourquoi ne pas conserver les tomates au réfrigérateur

Article Suivant

Nouvelle alerte de tendance! Superpositions