Le gouvernement a un besoin urgent d'alphabétisation numérique (Gowex et autres)


Au cas Gowex de Jenaro García Martín s'ajoutent les ombres qui, selon le journal El País, traînent autour de Facephi, une petite entreprise d'Alicante, d'une valeur de 21 millions dans le MAB et avec un peu plus de 8500 euros facturés en 2013. L'affaire Gowex et d'autres similaires, si elles sont confirmées, nuiront beaucoup au développement des startups espagnoles et au développement de l'économie numérique en général dans notre pays.

Vendeurs de fumée

En voyant les ministres impliqués, le Premier ministre, l'OIC, le Fonds européen d'investissement (un titre d'un des médias le résume très bien: "L'homme qui a trompé le monde entier") je me demande dans quel pays nous sommes. Les vendeurs de fumée semblent pouvoir se déplacer librement face à un manque de culture numérique dans les administrations et les entités publiques. Ils reçoivent des bourses, des prix et des crédits avantageux, des reconnaissances, une promotion personnelle et de marque… Ils sont créés artificiellement sous la volonté de générer une «image politique numérique».

La réaction

Lorsque la fraude est découverte et après l'énorme bruit médiatique, viennent les représailles aveugles, que si le Trésor n'inspecte pas, que si l'aide doit être retirée, que si elles sont un nid d'irrégularités, etc. Dire que toutes les folies de la performance publique sont payées par tout un ensemble de startups qui, avec beaucoup de difficultés et de mérite, essaie de percer face à une énorme concurrence internationale. Le coût, cependant, est général et très important: nous risquons le développement de l'économie numérique en Espagne.

Alphabétisation urgente

Un gouvernement qui approuve la «taxe Google» ou qui se réjouit du jugement européen sur le «droit à l'oubli» montre déjà des signes très inquiétants d'une fatigue de la littératie numérique. Et après ce type de "déception" avec ses "entrepreneurs médiatiques", c'est la tentation de revenir dans la zone de confort de l'analogique ... En termes strictement politiques un enracinement dans le style de celui "sans Internet on vivait mieux" ou n'était-ce pas avec Franco ?



Vidéo: École numérique, bonne ou mauvaise idée? - FUTUREMAG - ARTE


Article Précédent

Restaurant Oscar Torrijos (Valence)

Article Suivant

Citations célèbres de Miguel Hernández