Légalité de l'achat de Doubleclick par Google


Microsoft veut que les régulateurs examinent l'accord Google et DoubleClick

Selon un article publié le 16 avril 2007 dans DailyTech, quelques jours se sont écoulés et plusieurs entreprises ont déjà remis en question la nouvelle acquisition de Google.

Microsoft souhaite que les régulateurs fédéraux américains examinent de plus près la récente acquisition par Google de DoubleClick, un fournisseur de publicité sur Internet. Pour leur part, Google et ses avocats sont pleinement convaincus que les régulateurs approuveront l'accord.

AT&T et Time Warner ont rejoint Microsoft dans leur initiative, appelant à une éventuelle enquête sur l'accord; la raison principale est qu'ils pensent que Google aura trop de contrôle sur la publicité en ligne. Une autre préoccupation, mentionnée par les analystes, est la confidentialité des utilisateurs: Google stocke les informations et les journaux des recherches effectuées sur son site Web et DoubleClick dispose d'une technologie capable de se souvenir des sites visités par un utilisateur pour afficher des publicités basées sur cela. .

La nouvelle de l'acquisition de DoubleClick par Google a été annoncée vendredi. L'offre de Google de 3,1 milliards de dollars (environ 2,29 milliards d'euros) a battu celles de Microsoft, Time Warner Inc. et Yahoo. L'accord devrait être officiellement conclu fin 2007.

Les analystes du secteur prévoient que cette acquisition permettra à Google de consacrer plus de temps à la promotion de l'entreprise par le biais de publicités radiophoniques, télévisées et imprimées.

Pour le moment, le ministère américain de la Justice ne s'est pas officiellement prononcé sur la question.

Source: Daily Tech



Vidéo: DFP: How to Create Ad unit 2018 u0026 Connect to Adsense. Best Practice in Creating DFP Ad unit


Article Précédent

Pépins de raisin: traitement du cancer colorectal?

Article Suivant

Pour une stratégie européenne des nanotechnologies