Pénalité pour Samsung pour des informations produit trompeuses.


Récemment, une nouvelle avec une certaine importance a sauté dans les médias en raison de la répercussion possible qu'elle pourrait avoir à l'avenir.

Un organisme italien, dénommé «Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato» ci-après (AGCM), a infligé à Samsung une amende de un million d'euros pour accomplir des actes de concurrence déloyale pour la fourniture d'informations trompeuses sur les caractéristiques essentielles de ses produits.

Selon cet organisme, la société bien connue n'a pas respecté une Directive européenne, 2005/29 / CE, qui est émoussée en établissant dans son article 6.1 b) que les caractéristiques essentielles des produits proposés doivent être rapportées de manière véridique, et sans induire le destinataire en erreur.

L'importance de l'affaire réside dans le fait que le fait qui motive la sanction est une information fournie par Samsung via sa boutique en ligne. Plus précisément, il a été annoncé que l'une des caractéristiques essentielles des appareils mobiles, la mémoire ROM, était «nettement inférieur«À ce qui était réellement disponible pour les consommateurs.

L'AGCM a compris que l'information sur la mémoire ROM est une caractéristique essentielle des produits étant donné le rôle important qu'elle joue dans la décision d'achat des consommateurs.

L'AGCM a finalement qualifié le comportement de Samsung, conformément au Code de la consommation italien et à la réglementation européenne, de «contraire au devoir de diligence professionnelle, par la diffusion d'informations trompeuses et l'omission d'informations pertinentes, ce qui altère en quelque sorte valeur économique substantielle du consommateur moyen ».

C'est une nouveauté dont on peut tirer une conclusion sans équivoque: le lien efficace que toute entreprise possède par rapport aux produits proposés via sa boutique en ligne. C'est une obligation qui semble évidente mais qui n'est pas toujours remplie et dont l'échec n'est pas facile à prouver. Normalement, le fabricant des produits impute généralement ces divergences entre ce qui est proposé et ce qui est réellement servi à de simples erreurs qui, dans la plupart des cas, sont résolues par un simple retour du produit qui ne répondait pas aux attentes (raisonnables par contre) du consommateur. Cependant, l'organisme italien en question a considéré qu'il s'agissait d'une pratique généralisée et a imposé la sanction correspondante.



Vidéo: A VERY Different Galaxy S9S9+ Review


Article Précédent

Beauté, santé et poids idéal avec "golden milk"

Article Suivant

Les meilleurs parcs naturels du monde